L'espadrille : de la chaussure en corde traditionnelle à l’espadrille chic

Publié le 22 février 2018

De ses origines aux évolutions de sa fabrication, la chaussure espadrille révèle une histoire riche et passionnante que nous vous proposons de retracer aujourd’hui. Nous vous dévoilerons ainsi comment escadrille a bousculé les codes, passant de la simple chaussure en corde à l’espadrille chic.

Les origines et le parcours de la chaussure espadrille au fil du temps

origine chaussure espadrille Pays Basque Espagne

Si la naissance de la chaussure espadrille n’a jamais pu être identifiée avec certitude (la légende raconte que les fantassins du roi d’Aragon étaient chaussés d’espadrilles au XIIème siècle), nous savons cependant qu’elle était fabriquée au XVIIIème siècle dans le Pays Basque et dans le Béarn par des artisans spécialistes du chanvre et du lin. Mais l’émergence de la chaussure espadrille a véritablement été amorcée vers le milieu du XIXème à Mauléon où la famille Béguerie a commencé à produire des espadrilles en grande quantité. Des ouvriers à domicile tressaient alors les semelles de cette fameuse chaussure en corde, piquaient, cousaient et assemblaient les espadrilles à la main, tandis que la famille se chargeait de collecter les pièces terminées. Passant d’une production artisanale à une production préindustrielle, la chaussure espadrille va devenir très prisée, notamment dans les mines du Nord de la France. Des ouvriers saisonniers venus d’Espagne (dont les « Hirondellles, ces femmes qui venaient travailler de l’automne au printemps) sont alors appelés pour renforcer la main d’œuvre locale et pour répondre à une demande grandissante.

chaussure en corde
Après la première guerre mondiale, la semelle traditionnelle de cette chaussure en corde va peu à peu être remplacée par de la gomme, moins fragile, afin de résister aux galeries des mines (à cette époque humidifiées pour éviter les coups de grisou). Pour palier à une concurrence naissante (notamment venue de Chine), les artisans du Pays Basque ont du faire preuve de créativité (couleurs, matériaux, formes, agréments…etc.) pour se démarquer et assurer la transition de l’espadrille traditionnelle vers une pièce de mode en vogue.

L’évolution d’une chaussure en corde vers l’espadrille chic signée escadrille

espadrille escadrille

La popularité de la chaussure espadrille du Pays Basque a véritablement été propulsée entre les années 50 et 60 pour se placer au rang d’accessoire de mode, notamment avec la sortie du film « La main au collet » où Grace Kelly y porte des espadrilles mais aussi avec le succès de la collection d’espadrilles à talon imaginée par le couturier Yves Saint-Laurent.
Du côté d’escadrille, c’est en 2010 que Georges Mayeux donne vie à la marque, avec pour objectif de créer une espadrille haut de gamme, sur la base d’un modèle intemporel, à la fois élégant et confortable. La marque française souhaite alors se démarquer avec une espadrille de luxe, confectionnée à la main grâce au savoir-faire transmis de génération en génération en Espagne, berceau de la chaussure espadrille, selon une technique ancestrale d’excellence. Pour homme et pour femme, l’espadrille escadrille se veut créative et durable (exit l’image de la chaussure espadrille « jetable ») grâce une qualité d’exception revendiquée (technique, tissus, peausseries…etc.).
Et la reprise 100% féminine de la marque en 2017 compte bien perpétuer cette identité avant-gardiste, au plus près des tendances et des attentes d’un public résolument trendy.

L’espadrille escadrille, c’est aujourd’hui LA référence de l’espadrille chic !

espadrille chic

ces articles peuvent vous intéresser